28/06/2004

Leçon n°19 [19/20]

 

Le plus étonnant dans toutes ces histoires de manipulateurs pervers [la mienne y compris], c’est la récurrence du scénario. On pourrait presque parler de stéréotype. Ce qui voudrait donc dire que le manipulateur pervers est identifiable, repérable… et [par conséquent] évitable ! Correct. Faut-il encore que les victimes potentielles soient informées quant à l’existence de tels vampires affectifs. Personnellement, je n’avais jamais entendu parler de manipulation perverse jusqu’il y a quelques semaines. Sans l’intervention d’une personne bien intentionnée [une rencontre nécessaire comme aime les appeler Vézina*], je serais sans doute toujours aux côtés de mon tortionnaire, pleurnicheuse, souffreteuse, à me répéter que tout est ma faute… à confondre aveuglément amour et dépendance. C’est cette même personne bien intentionnée qui m’a poussée à écrire et à témoigner. Pour, disait-elle, informer le plus grand nombre […]

 

* Les hasards nécessaires : La synchronicité dans les rencontres qui nous transforment de Jean-François Vézina.


14:08 Écrit par Anansi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manipulateurs pervers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.