28/06/2004

Leçon n°18 [18/20]

Pourquoi est-il si difficile de quitter un manipulateur pervers ? La réponse est simple : parce qu’il ne vous laisse pas partir. En effet, si il y a bien une chose que le manipulateur pervers ne supporte pas, c’est que sa proie lui échappe, se dérobe. Dans ce cas, il fait tout pour la récupérer. Coûte que coûte. Les techniques mises en place sont diaboliques et visent principalement le talon d’Achille de la victime, à savoir la culpabilité et la dépendance*. Il lui dira également qu’il l’aime. Il lui répétera souvent. Il pleurera aussi. Beaucoup. C’est qu’il se sent perdu sans plus personne à dominer, à sadiser, à humilier. A ce propos, insistons sur le fait que, dans tous les cas de figure, c’est la victime qui prend l’initiative de la rupture. Jamais l’inverse. Tout simplement parce que [en bon vampire affectif] le manipulateur pervers a besoin de sa dose d’énergie vitale. Mais aussi parce que l’avantage d’être quitté, c’est qu’on s’attire la sympathie et le soutien de son entourage. Pour réussir à se débarrasser définitivement d’un manipulateur pervers, il faut faire preuve de ténacité, se montrer forte, intransigeante et insensible. Et, croyez-moi, il en faut des tentatives de rupture pour y parvenir […]


09:19 Écrit par Anansi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manipulateurs pervers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.