23/06/2004

Leçon n°15 [15/20]

 

Je lisais récemment un article traitant du pouvoir des sentiments positifs. L’article en question faisait mention d’une étude menée en 2000 auprès d’un panel de personnes [divisé en trois groupes]. Au premier groupe, il fut demandé de relater systématiquement dans un journal intime les tracas rencontrés au quotidien. Au second, les événements neutres sur le plan émotionnel. Le troisième groupe dut, quant à lui, répertorier par écrit les faits agréables survenus durant la période. Au terme de l’étude, il fut démontré scientifiquement que les personnes du dernier groupe avaient développé moins de problèmes de santé et de mal-être que celles des deux autres groupes.

 

Pensons positif ! En quoi ma relation avec un manipulateur pervers a-t-elle pu être bénéfique ?

 

Voyons voir…

Alors…

Réfléchissons…

Euh…

 

Non, je plaisante ! Il y a plein d’enseignements à tirer d’une telle expérience. Des enseignements sur l’autre, sur la société mais d’abord [et avant tout] sur soi-même.

 

Avoir cotoyé un manipulateur pervers fait par ailleurs prendre conscience de la préciosité des vraies valeurs. Je parle de l’Amitié, de la Générosité, de la Gentillesse, de la Douceur, du Respect, de la Compassion, de l’Honnêteté …

 

Et puis, aussi idiot que cela puisse paraître, une telle relation vous rappelle à quel point il est préférable d’être seule que mal accompagnée ! Par comparaison, la solitude [liberté ?] vous paraîtra douce et savoureuse ;-)

 

Enfin, il y a cette sensation grisante. Comme si, une fois le monstre terrassé, le cauchemar terminé, plus rien ne pouvait vous arriver. De néfaste, je veux dire. L’impression agréable et rassurante que tout reste à faire. Que le meilleur est à venir […]


09:26 Écrit par Anansi | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : manipulateurs pervers |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.